Les Jeux Olympiques de Montréal, le berceau de futurs lutteurs

Les Jeux de la XXIe Olympiade, qui ont eu lieu à Montréal en 1976, est probablement l’événement sportif le plus prestigieux présenté dans la métropole. Ces Jeux seront à tout jamais remémorés pour les performances de Nadia Comaneci en gymnastique et de la médaille d’or en boxe de Sugar Ray Leonard, qui allait devenir l’un des meilleurs boxeurs de tous les temps.  Ce qui est moins connu des Jeux de Montréal est que pas moins de 5 athlètes qui y participaient sont devenus lutteurs professionnels.

Bad News Allen
Le plus connu des amateurs de lutte est sans contredit Bad News Allen ou Bad News Brown comme il s’appelait à la WWF. Allen Coage de son vrai nom, un Américain, a effectivement remporté une médaille de bronze en judo dans la catégorie des plus de 93 kilos. Entraîné par Antonio Inoki à la fin des années 70, Coage eut du succès dans les années 80 à Calgary pour Stampede Wrestling, luttant sous le nom de Bad News Allen. Puis en 1988, sous le nom de Bad News Brown, il s’en alla à la WWF pour une courte période de 2 ans.  Il fit quelques apparitions comme lutteur chez nous vers la fin de Lutte Internationale, avant de revenir par la grande porte quelques années plus tard avec la WWF au Forum et ailleurs en province. 

Brad Rheingans
Brad Rheingans, un autre lutteur Américain, mais cette fois-ci dans la catégorie des 100 kilos, a terminé 4e à Montréal pour par la suite faire le saut dans les professionnels. Il a lutté principalement pour la AWA mais aussi avec la WWF et New Japan. Par contre, c’est comme entraîneur qu’il a connu plus de succès, ayant entraîné plusieurs futurs champions du monde, tels que Vader, les Nasty Boys, Jerry Lynn, JBL, de même que le fils du regretté Curt Hennig, Joe, plus connu sous le nom de Curtis Axel.

Leon Spinks
En plus de Sugar Ray Leonard, un autre américain du nom de Leon Spinks avait remporté l’or à la boxe dans la catégorie des mi-lourds. D’ailleurs, quelques temps après être passé professionnel, en 1978, Spinks causa une grande surprise en défaisant Mohammed Ali pour ainsi devenir champion du monde des poids lourds de la WBC. Pour ce qui est de la lutte, il a affronté Antonio Inoki au Japon en 1986. On se rappellera qu’Inoki avait affronté Ali 10 ans auparavant. Finalement, en 1990, Spinks a lutté face à Jerry Lawler.

Shota Chochishvili
Médaillé de bronze à Montréal en judo en catégorie libre, le Soviétique fit quelques combats de lutte pour New Japan Pro Wrestling en 1989. Il a entre autres défait Antonio Inoki dans un « shoot » match pour le titre poids-lourd de la WWF World Martial Arts, titre qu’il reperdit face à ce même Inoki un mois plus tard.

Yoshiaki Yatsu
Le dernier Olympien est un Japonais du nom de Yoshiaki Yatsu, qui faisait partie de l’équipe de lutte pour le Japon. Il est devenu professionnel en 1980 avec New Japan puis en 1984, il faisait le saut pour All Japan. Il a remporté plusieurs titres en équipe, entre autres avec Jumbo Tsuruta et était considéré à un moment de sa carrière comme l’une des 5 plus grosses stars au Japon. Il a aussi lutté pour la WWF et pour World Class.

 

< -- Retour à la Page des Articles // Return to the Main Page of Articles

 

 

 

 

Dernières Mises à Jour
Latest Updates

2 Février 2017
February 2nd 2017

Prix 2016 // 2016 Awards
Les prix de l'année au Québec sont arrivés! // The Quebec Wrestling Wards for 2016 are here!

Nouvelles 2016 // 2016 News
Les nouelles de l'année au Québec sont arrivés! // The Quebec Wrestling News of the year are here!

Temple 2016 // 2016 HOF
3 nouveaux membres ajoutés au Temple de la Renommée! // 3 new members added to the Hall of Fame: - Bobby Maganoff, Gilles Poisson & Richard Charland

Publications


À la semaine prochaine, si Dieu le veut ! : L'histoire inédite de la lutte professionnelle au Québec

 


Maurice "Mad Dog" Vachon

 


Accepted
How the First Gay Superstar Changed WWE

 


L'âge d'or de la lutte au Québec III
Golden Age of Quebec Wrestling II
I

 

 

 

 

 

 
  www.lutte.com - Tous droits réservés 2014