Darkko
Lutteur // Wrestler

 

Après avoir fait son entraînement sous les ordres des frères Serge et Ludger Proulx à l’école de lutte de la ICW à Montréal, Jonathan Boivin fit ses débuts en 2001. Avec un physique imposant de 6 pieds 8 pouces et plus de 250 livres, il attirait l’attention. Il prit part aux galas hebdomadaires de la ICW, sous le personnage de Tomassino, de septembre 2001 à l’automne 2003, alors qu’il partit rejoindre son bon ami Mathy 69 à la IWS. Il y resta jusqu’en 2007. En même temps, Boivin lutte pour une promotion de lutte de Valleyfield, la MWF, dirigée par un autre ami de longue date, Fred Lauzon.

C’est finalement à l’été 2009 que les choses ont débloqué pour lui. Alors qu’il luttait pour la CRW à Hudson, un spectateur très influent était sur place. En effet, Pat Patterson, bras droit de Vince McMahon depuis plus de 20 ans y était sur invitation de Sylvain Grenier qui luttait lui aussi sur le gala. « Il a été impressionné par mon agilité », raconte humblement Boivin, tout aussi impressionné de son côté de rencontrer une légende et une personne influente comme Patterson. C’est à ce moment que Grenier le prit sous son aile et au mois de septembre 2009, alors que la WWE présentait un PPV à Montréal, Boivin était invité pour un essai dans l’après-midi. Après avoir fait un « moonsault », manœuvre assez rare pour un lutteur de sa grandeur, il fit écarquillé les yeux de bien des gens. « Jamie Noble, qui s’occupe des extras, m’a dit de recommencer, mais avant il voulait que les bonnes personnes regardent », explique Boivin. L’une de ces personnes était John Laurinaitis, qui est la personne avec l’autorité d’offrir un contrat.

La WWE a demandé à Boivin de se rendre à Toronto et à Hamilton les deux jours qui suivirent et des pourparlers eurent lieu entre les deux parties.  Malheureusement, rien ne fût signé ou promis.  En attendant, Boivin, avec l’aide de Grenier, a développé un nouveau personnage, celui de Darkko, un genre de fossoyeur qui place ses victimes dans une civière à la fin de ses matchs. Il est l’une des vedettes de la CRW où il fut le champion. Il a d’ailleurs affronté Ken « Mr. Kennedy » Anderson au mois de novembre 2009 et juin 2010. En juillet 2011, il obtenait un autre try-out avec la WWE. Depuis, il lutte pour la TOW et d’autres promotions en province, en attendant toujours un coup de fil de Stamford.  « Tu peux t’entraîner fort et grossir. Mais la grandeur, c’est un don de Dieu », conclut philosophiquement Sunny War Cloud, pour expliquer la grande chance et l’avantage que Boivin a sur bien d’autres lutteurs.

 

 

 

< -- Retour au Temple de la Renommé // Return to Hall of Fame

< -- Retour aux Lutteurs // Return to Wrestlers

 

 

 

 

 

Dernières Mises à Jour
Latest Updates

2 Février 2017
February 2nd 2017

Prix 2016 // 2016 Awards
Les prix de l'année au Québec sont arrivés! // The Quebec Wrestling Wards for 2016 are here!

Nouvelles 2016 // 2016 News
Les nouelles de l'année au Québec sont arrivés! // The Quebec Wrestling News of the year are here!

Temple 2016 // 2016 HOF
3 nouveaux membres ajoutés au Temple de la Renommée! // 3 new members added to the Hall of Fame: - Bobby Maganoff, Gilles Poisson & Richard Charland

Publications


À la semaine prochaine, si Dieu le veut ! : L'histoire inédite de la lutte professionnelle au Québec

 


Maurice "Mad Dog" Vachon

 


Accepted
How the First Gay Superstar Changed WWE

 


L'âge d'or de la lutte au Québec III
Golden Age of Quebec Wrestling II
I

 

 

 

 

 

 
  www.lutte.com - Tous droits réservés 2014