Richard "Le Magnifique" Charland
Lutteur // Wrestler

 


Ce petit gars de Ville Émard est certainement le lutteur québécois dont la carrière a le plus souffert de la mort de Lutte Internationale. En 1987, il fut pris dans la situation inconfortable de ne plus avoir de travail au Québec et de n’avoir aucune place pour lui à la WWF. Une découverte de Maurice Vachon, il débute sa carrière en 1972 avec Lutte Grand Prix. En plus de Vachon, il aura comme professeur Édouard Carpentier, Luigi Mascera et Omer Marchessault, alors qu’il débute à l’âge de 16 ans. Nous l’avons connu toujours sous le nom de Richard Charland au Québec, mais à la fin des années 1970, il fut également Garth Vader pour le Sheik à Détroit et Mauler Malone pour la WWWF. Dans les années 1980, il se hissera hors des combats préliminaires lorsqu’après avoir travaillé pour le promoteur Denis Lauzon, Varoussac le rapatrie. Il deviendra alors un vilain, attaquant Léo Burke qui venait de le battre pour le nouveau championnat de la télévision, détruisant le trophée sur la tête de Burke, un peu comme lorsque Bret Hart fit son babyface turn sur Bad News Brown à Wrestlemania IV.

Il sera ensuite dans l’écurie de Tarzan Tyler et son association avec le gérant numéro un de la promotion lui permettra d’atteindre un autre niveau. En 1985, il luttera aussi pour la WWF en Ontario alors que Maple Leaf Wrestling, de l’office de Toronto, utilise plusieurs Québécois. Il franchira une étape importante pour solidifier sa position au Québec en devenant le partenaire de King Tonga, alors le heel numéro un de la province et ils deviendront champions par équipe. En devenant son partenaire, il sera aux premières loges lorsque Tonga devient un favori de la foule. Alors que les autres Québécois quittent pour la WWF, il devient le lutteur local le plus expérimenté et remportera à nouveau le championnat par équipe avec Sheik Ali.

Il remportera aussi els titres par équipe avec Len « Kojak » Shelley. Après la fin de Lutte Internationale, il luttera un peu partout incluant des remplacements pour la WWF au Canada. Il travaillera aussi avec Bill Eadie alors que ce dernier se cherche un partenaire pour faire un autre Demolition sur les circuits indépendants. En 1991, il abandonne pour de bon l’idée d’aller plus loin comme lutteur, mais il restera actif jusqu’au début des années 2000. Il s’associera aussi à Eddy Creatchman et Réjean Désaulniers afin de former la FCL, une promotion de lutte à Sorel, qui est maintenant déménagée à Shawinigan. Il deviendra aussi commentateur pour la WCW à RDS avec Marc Blondin au début des années 1990.

Born on September 26, 1956, this hometown boy from Ville-Émard was certainly the Montreal wrestler whose career was most affected by the demise of International Wrestling. In 1987 he found himself in the uncomfortable position of not being able to work at home and with no place in the WWF. He was discovered by Maurice Vachon and began his career in 1972 with Grand Prix. In addition to Vachon, he’d had Édouard Carpentier, Luigi Mascera and Omer Marchessault as trainers by the time he made his debut at the age of 16. Montreal fans have always known him under the name Richard Charland, but in the late 1970s he was also Garth Vader for The Sheik in Detroit and Mauler Malone for the WWWF. In the 1980s he rose above preliminary matches. After having worked for promoter Denis Lauzon’s opposition group, Varoussac brought him back in. He turned heel, attacking Leo Burke, who had just beaten him for the new TV championship, destroying the trophy on Burke’s head.

He was later part of Tarzan Tyler’s stable and his association with the number-one manager in the territory would take him to yet another level. In 1985 he also wrestled for Maple Leaf Wrestling, as the WWF’s Toronto office used many Quebecers. He strengthened his position in Quebec by becoming King Tonga’s partner. Teamed with the number-one heel in the territory, he became a tag team champion on March 11, 1985. Because of this partnership Charland was right in the mix when Tonga made his inevitable babyface turn.

When other Quebecers left for the WWF he became the most experienced local wrestler and won the tag team championship with Sheik Ali (Stephen Petitpas). He would also win the tag titles with Len “Kojak” Shelley. After International Wrestling shut down he became a bit of a wrestling nomad, doing occasional shows for the WWF in Canada. Finally he hooked up with Bill Eadie when the former WWF star was looking for a partner to form another Demolition team on the independent circuit. He abandoned the idea of wrestling full time in 1991, but he remained active until the early 2000s.

 


Tel que vu sur YouTube.com // As seen on Youtube.com

 

 

< -- Retour au Temple de la Renommé // Return to Hall of Fame

< -- Retour aux Lutteurs // Return to Wrestlers

 

 

 

 

Dernières Mises à Jour
Latest Updates

2 Février 2017
February 2nd 2017

Prix 2016 // 2016 Awards
Les prix de l'année au Québec sont arrivés! // The Quebec Wrestling Wards for 2016 are here!

Nouvelles 2016 // 2016 News
Les nouelles de l'année au Québec sont arrivés! // The Quebec Wrestling News of the year are here!

Temple 2016 // 2016 HOF
3 nouveaux membres ajoutés au Temple de la Renommée! // 3 new members added to the Hall of Fame: - Bobby Maganoff, Gilles Poisson & Richard Charland

Publications


À la semaine prochaine, si Dieu le veut ! : L'histoire inédite de la lutte professionnelle au Québec

 


Maurice "Mad Dog" Vachon

 


Accepted
How the First Gay Superstar Changed WWE

 


L'âge d'or de la lutte au Québec III
Golden Age of Quebec Wrestling II
I

 

 

 

 

 

 
  www.lutte.com - Tous droits réservés 2014