Prix de l'année au Québec
Quebec Wrestling Awards

 

Top 50 Lutteurs Indépendants du Québec 2010 / 2010 Top 50 Quebec Indy Wrestlers

#1

#2

#3

El Generico

Kevin Steen

LuFisto

4-Mathieu St-Jacques
5-Pee Wee
6-Franky the Mobster
7-Stupefied
8-Alex Silva
9-Sexxxy Eddy
10-Darkko
11-Dru Onyx/Soa Amin
12-Kevin « The Nemesis » Skully
13-Jeremy Prophet
14-Sylvain Grenier
15-Handsome JF
16-Player Uno
17-Jay Phenomenom
18-Gorgeous Mike
19-Pat Guénette

20-James Stone
21-Alex Price
22-Tank
23-Van Hawk
24-Le Mobster
25-Mike Bailey
26-Don Paysan
27-Chakal
28-Marvelous Jeff
29-Shane Matthews
30-Electrico
31-Scott “Jagged” Parker
32-Giovanni
33-Jake Matthews
34-Michael Style
35-Marko Estrada

36-Urban Miles
37-Bishop
38-Leon Saver
39-Pierre-Carl Ouellet
40-Matt Falco
41-Anna Minoushka
42-Kalamity
43-Thomas Dubois
44-Michael Von Payton
45-Prince Kiol
46-Mr. Cobra
47-Chris Cruze
48-Guil Reno
49-Razen
50-Fred « La Merveille » Lauzon

 

Generico et Steen dominent outrageusement ce classement et ce depuis 2004. Dans ces 7 années, Generico a remporté le titre de meilleur lutteur à 3 reprises, Steen pour sa part l’a remporté à 4 reprises. Pour la première fois depuis, un autre lutteur que Kevin Steen remporte le prix du lutteur de l’année pour une 2e année consécutive. Le « Generic Luchador » remporte la palme devançant une fois de plus son ancien partenaire, Kevin Steen. Generico a une année très active sur la scène indépendante qui s’est terminé avec sa plus grosse victoire de l’année face à Steen à Final Battle 2010. Generico a également remporté les titres par équipe de la PWG en Californie avec l’ancien de la WWE, Paul London. C’est aussi à la PWG en janvier 2010 qu’il lutta contre une légende du Japon, Jushin Liger. 2010 marqua aussi ses débuts pour AAA au Mexique, l’une des meilleures promotions de lutte au monde. Mis à part quelques tournées en Europe et ailleurs dans le monde, Generico a aussi lutté à quelques reprises au Québec, surtout pour la NSPW à Québec et C*4 à Ottawa. Ses matchs contre Stupefied, Tyson Dux et Kevin Skully sont d’ailleurs parmi les meilleurs de l’année.

Steen a connu une grosse année à la ROH, entre autres avec sa rivalité avec Generico, mais aussi à travers son partenariat avec Steve Corino. Les fans du Québec ont pu voir « Mr. Wrestling » plus souvent à l’œuvre alors qu’il a lutté régulièrement pour la NSPW, la ToW et C*4. Il a aussi lutté à quelques reprises à la PWG, l’une des premières promotions américaines qui lui avait donné une chance en 2005.

LuFisto obtient pour sa part son plus haut classement à vie, elle qui avait terminée 5e en 2006, la première année de la ALF. Mathieu St-Jacques de son côté a connu la plus grosse amélioration de l’histoire de ce classement. En effet, l’an dernier, la seule année où il fut classé parmi les 50 premiers, il avait terminé 48e. Les performances de Pee Wee à la ROH, alors qu’il a entre autres lutté face à Roderick Strong, de même qu’à la NCW lui ont permis de se faire voir davantage. Il s’agit d’un premier top 5 pour lui. Le rang de Franky the Mobster est quelque peu surprenant étant donné qu’il a peut-être lutté un peu moins que dans les années passées, mais il a lutté sur de grosses scènes. À la ToW, il a affronté Samoa Joe en plus d’avoir un début de rivalité avec un vieil adversaire, Carl Leduc, en plus de lutter en Ontario. Stupefied reste dans le top 10 grâces entre autres à ses performances à CHIKARA et à la ROH, sans oublier qu’il est le champion de la C* 4. Il s’agit d’un premier top 10 pour Alex Silva qui a connu sa plus grosse année, remportant le titre TV de la OVW y étant même devenu un régulier. Sexxxy Eddy et Darkko ferment ce top 10, un retour pour Eddy après 2 ans et un 2e consécutif pour Darkko.

Si Soa Amin avait le dessus en 2009, 2010 vit le retour de son alter ego, Dru Onyx. Beau retour de Dru alors qu’il avait terminé 30e l’année dernière. Il s’agit du plus haut classement en carrière pour Skully, Prophet, Handsome JF, Mike et Guénette. C’est aussi par le fait même leur premier top 20. Notons que parmi eux, Prophet a lutté à Smackdown! en juin dernier. Sylvain Grenier, Jay Phenomenom et James Stone ont eux aussi connu de très bonnes années, Grenier renouant avec son ancien partenaire René Duprée lors d’une tournée en France.

Le plus beau retour sur la scène indépendante au Québec est sans aucun doute celui du Mobster. Quitter la ICW pour la NCW lui a permis de faire deux des meilleurs matchs de l’année, face à Franky the Mobster et en décembre face à Necro Butcher. La retraite d’Alex Price, la pause de Tank et la blessure de Don Paysan font en sorte qu’ils ont tous les 3 connus une baisse comparativement à 2009. Légère amélioration pour Van Hawk, Electrico et Mike Bailey, ce dernier qui commence à être régulier à la C*4. Chakal se retrouve dans le top 50 pour une 9e année consécutive, l’un des rares à avoir accompli cet exploit. Shane Matthews a connu une année du tonnerre en équipe à CHIKARA tandis qu’il s’agit d’un premier top 50 pour l’ex-frais, Marvelous Jeff.

Jagged, qui se fait maintenant appeler Scott Parker, a surtout lutté en équipe avec Matthews. Il s’agit d’un premier top 50 pour Michael Style, pour la recrue de l’année 2009, Leon Saver et pour Matt Falco. Légère augmentation pour Giovanni dans le classement. Qui a déjà dit que les lutteurs de Québec ne faisaient pas le top 50? Jake Matthews et PCO s’y retrouvent pour une 9e fois consécutive tandis que Bishop se retrouvent sensiblement à la même position que l’an dernier.

Il s’agit ici du premier top 50 pour plusieurs: Minoushka, Kalamity, Dubois, Kiol, Cobra et Cruze. Il s’agit de la première fois depuis Justin White en 2006 que la recrue de l’année (Thomas Dubois) se mérite une place dans les 50 meilleurs. Retour pour après une année ou deux d’absence, pour MVP, Razen et Fred. Finalement Guil Reno y trouve une place pour une 7e fois en carrière.

Generico and Steen have dominated this ranking since 2004. During these years, Generico has won it 3 times and Steen 4 times. For the first time since, a wrestler other than Kevin Steen won the best wrestler award for a second year in a row. “The Generic Luchador” wins it once again just ahead of his former partner Steen. Generico had a very good year that ended with a huge win against Steen at ROH’s Final Battle. He also held the PWG tag team titles with former WWE wrestler Paul London. He also wrestled Jushin Liger for that same promotion. In 2010, he also made his debut for AAA in Mexico. Aside from his tours in Europe and elsewhere, Generico wrestled also for NSPW and C*4. His matches against Stupefied, Tyson Dux and Kevin Skully are amongst the best this year.

Steen had a very strong year for ROH, with his feud against Generico but also by teaming with Steve Corino. The fans in the province of Quebec were able to see « Mr. Wrestling » more often than in the past years as he wrestled almost on a regular basis for NSPW, ToW and C*4. Steen also wrestled for PWG, one of the first American promotions to give him a chance back in 2005.

For the first time in her career, LuFisto finished 3rd, her highest ranking ever. She had finished 5th in 2006, the first year of the ALF. Mathieu St-Jacques is the most improved in this ranking, from 48th last year to 4th this year. Pee Wee’s appearance for ROH and his match against Roderick Strong, combined with a strong year for NCW enabled him to be seen more. It is a first top 5 for him. Franky the Mobster’s 6th position is quite surprising considering that he wrestled less in 2010 than prior years. But to his defense, he did work on a higher level, with matches against Samoa Joe, a good feud with Carl Leduc and being steady in Ontario. Stupefied’s performances for CHIKARA and ROH win him his position. Let’s not forget he is the C*4 champion. Alex Silva had his biggest year so far, winning the OVW TV Title and being by the same token a regular over there. Sexxxy Eddy and Darkko close out the top 10, a return for Eddy after a two years absence and it is a second consecutive top 10 for Darkko.

2010 saw the return of Soa Amin’s alter ego, Dru Onyx. A good comeback for him, as he was listed 30th last year. It is the highest ranking ever for Skully, Prophet, Handsome JF, Mike and Guénette. It is also their very first top 20. Let’s not forget that Prophet wrestled on Smackdown! last June. Grenier, Phenomenom and Stone all had great years, Grenier even teaming again with former La Resistance partner René Duprée, doing tours in France.

The biggest comeback in all of Quebec wrestling was without a doubt The Mobster. Quitting ICW for NCW allowed him to have 2 of the best matches this year, against Franky the Mobster and The Necro Butcher. Alex Price’s retirement, Tank’s break and Don Paysan’s injury caused their respective rankings to fall versus last year,. Van Hawk, Electrico and Mike Bailey, who starts to wrestle as a regular for C*4 all improved their ranking from 2009. Chakal is in the top 50 for a 9th straight year, a rare feat. Shane Matthews had a very good year in tags for CHIKARA and it is a first top 50 for Marvelous Jeff.

Jagged, who now is being called Scott Parker, wrestled almost exclusively with Shane Matthews. It’s a first top 50 for Michael Style, for the 2009 rookie of the year Leon Saver and for Matt Falco. Giovanni also improved his ranking from last year. Who said wrestlers form Quebec City weren’t part of the top 50? Jake Matthews and PCO are in for the 9th consecutive time and finally Bishop has a ranking much similar to last year’s.

It is a first top 50 for many here : Minoushka, Kalamity, Dubois, Kiol, Cobra and Cruze. It’s the first time since Justin White in 2006 that the rookie of the year (Thomas Dubois) has made the top 50. MVP, Razen and Fred all return from a year or two of absence. Finally, Reno is in the top 50 for the 7th time in his career

 

2010 Top 10 Lutteuses Indépendantes du Québec / Top 10 Quebec Indy Women

#1

#2

#3

LuFisto

Kalamity

Anna Minoushka

4-Sweet Cherrie
5-Mary Lee Rose
6-Anastasia Ivy
7-La Parfaite Caroline
8-Missy
9-Angie Skye
10-Karen Brooks


Pour la 8e fois dans les 9 dernières années, LuFisto est nommée lutteuse de l’année au Québec. Malgré un ACV au mois d’avril, la « Super Hardcore Anime » a connu une autre année du tonnerre. En plus de participer régulièrement aux galas de SHIMMER, elle est devenue la première championne de la NCW Femmes Fatales. Ses matchs contre Portia Perez et Sara Del Rey sont parmi les meilleurs de l’année.

Kalamity obtient son meilleur résultat en carrière, elle qui fait quand même partie du top 10 depuis 4 ans. Elle est la lutteuse qui s’est le plus développée durant l’année. Elle a eu un gros match face à Melissa, en plus d’avoir une rivalité avec LuFisto qui l’a amené à son premier match aux États-Unis, à la JAPW en décembre.

Anna Minoushka obtient un deuxième top 3 consécutif. En plus de lutter à la NCW et de la NCW Femmes Fatales, elle a fait ses débuts pour SHIMMER en début d’année. Sweet Cherrie devient la seule lutteuse avec LuFisto à faire partie du top 10 depuis sa création en 2006 et elle l’obtient avec son plus haut classement en carrière. Mary Lee Rose, anciennement Mary Lollypop, baisse d’une position par rapport à l’an dernier et de deux par rapport à 2008. Elle a entre autres lutté face à Daffney en 2010. Sa compatriote Anastasia Ivy a pour sa part connue une belle augmentation passant de la 10e à la 6e place. La Parfaite Caroline fait un retour dans le top 10. Même si elle n’a pas lutté de façon régulière, ses performances à la JCW et à la NCW Femmes Fatales furent suffisantes. Il s’agit d’un premier top 10 pour Missy et Angie Skye, que l’on peut voir dans plusieurs promotions au Québec. Missy est d’ailleurs championne féminine de la CTW. Quant à Karen Brooks, elle est dans le top 10 pour une deuxième année consécutive.

For the 8th time in the last 9 years, LuFisto was named Quebec's female wrestler of the year. Despite a stroke she had in April, the “Super Hardcore Anime” had another terrific year. She wrestled a lot for SHIMMER, she became the first NCW Femmes Fatales champion and her matches against Portia Perez and Sara Del Rey are among the best this year.

Kalamity’s 2nd position is her best so far, even though she’s been in the top 10 for 4 straight years. She’s the female wrestler who improved the most. She had a huge match against Cheerleader Melissa and big feud with LuFisto, which brought her to her first match in the USA in December for JAPW.

Anna Minoushka is in the top 3 for a second year in a row. She wrestled for NCW, NCW Femmes Fatales and she also made her SHIMMER debut. Sweet Cherrie is with LuFisto the only female wrestler to make the top 10 since its creation in 2006 and she does it with her highest ranking ever. Mary Lee Rose, the former Mary Lollypop, stepped down one position from last year and two compared to 2008. She wrestled against Daffney this year. Anastasia Ivy had a very good upgrade from last year, being at numer 6 instead of number 10. La Parfaite Caroline returns to the top 10, even though she didn’t wrestle a lot. It’s a first top 10 for Missy and Angie Skye. Missy is the current CTW women's champion. Finally, Karen Brooks is in the top 10 for a second consecutive year.

 

Prix de l'Année 2010 - Awards for 2010

 

Équipe de l’année / Tag Team of the year
Super Smash Bros. (Player Uno & Stupefied "Player Dos")

1er finaliste / 1st runner-up: Les Titans
2e finaliste / 2nd runner-up: 2.0
3e finaliste / 3rd runner-up: Pure Talent

Lors des trois dernières années, Player Uno et Player Dos (Stupefied), mieux connus sous le nom des Super Smash Bros., ont vu le prix d’équipe de l’année leur échapper, terminant à chaque fois au deuxième rang, derrière la même équipe les 3 fois, Kevin Steen & El Generico. Avec la séparation de ces derniers, c’était le prix que les SSB ne pouvaient échapper une autre fois. Ils sont la seule équipe au Québec a avoir lutté à ROH en 2010, en plus de CHIKARA. Pour une 4e année consécutive, 2.0 terminent dans le top 4, eux qui avaient remporté le prix en 2005. Il s’agit d’une première apparition dans le top 4 pour les Titans et Pure Talent, ces derniers qui furent entre autres champions NWA Canadian durant l’année.

For the last 3 years, Player Uno and Player Dos (Stupefied), known as the Super Smash Bros finished second for tag team of the year to the same team, El Generico and Kevin Steen. With Steen turning on Generico at the end of last year, it was the year for Uno and Stupefied. They are the only team from Quebec who have wrestled for ROH in 2010. They also wrestled for CHIKARA. For a 4th consecutive year, 2.0 finished in the top 4, having won in 2005. It’s a first top 4 for Les Titans and Pure Talent, the latter having won the NWA Canadian tag titles this year.

 

Combat de l’année / Match of the year
Kevin Steen vs Mathieu St-Jacques, 03/12, NSPW

1er finaliste / 1st runner-up: Alex Price & Don Paysan vs Samson & James Stone, 06/11, NCW
2e finaliste / 2nd runner-up: LuFisto vs Portia Perez, 23/10, NCW Femmes Fatales
3e finaliste / 3rd runner-up: El Generico vs Kevin Steen vs Player Uno vs Stupefied vs Manabu Soya vs Jimmy Jacobs, 18/06, C*4

Il s’agit de la 6e fois que Kevin Steen remporte le prix du match de l’année. Dans les faits, depuis 2004, le match de l’année retrouve seulement deux dénominateurs communs, Kevin Steen et LuFisto, cette dernière l’ayant remporté lors des deux dernières années. Pour Mathieu St-Jacques, il s’agit d’un premier, lui qui a sans l’ombre d’un doute connu sa meilleure année sur la scène indy. On dit souvent qu’un match doit avoir une certaine aura pour être considéré comme match de l’année. Steen vs St-Jacques, comme 1er match du plus gros gala de la NSPW, le gala de retraite de Sunny War Cloud, avait cette aura. Mais c’était aussi le cas pour les positions deux et trois. C’était non seulement le match de retraite de Price, les retours de Samson, Paysan et Franky the Mobster (comme arbitre), c’était aussi les retours en équipe de deux des meilleures équipes de la NCW, Adrenaline Rush et Reality Check. LuFisto face à Portia Perez couronnait la première championne de la NCW Femmes Fatales. Ce match marque aussi la 5e année consécutive qu’une lutteuse est impliquée dans les 4 meilleurs matchs. Notons aussi que LuFisto vs Sara Del Rey a terminé en 5e position, donc 2 des 5 meilleurs matchs de l’année proviennent de la NCW Femmes Fatales. Finalement, C*4 fait une entrée réussie avec une 4e position.

It’s the 6th time that Kevin Steen has won the match of the year award. In fact, since 2004, only two wrestlers won the award more than one time, LuFisto being the other one. Mathieu St-Jacques had a fantastic year that ended with this match. We always say that a match of the year needs a certain something, the “it” factor. Being the first match of a huge card at NSPW for the retirement of Sunny War Cloud was the “it” factor for them. But that was also the case for some of the runner-ups. It was not only the returns of Paysan, Samson and Franky the Mobster (as a referee), but also the retirement match of Alex Price. LuFisto became the very first NCW Femmes Fatales champion against Perez. On a side note, LuFisto’s match against Sara Del Rey was voted in 5th position, so two NCW Femmes Fatales matches in the top 5. Finally, C*4 makes a good entrance in these awards with its 4th position.

 

Rivalité de l’année / Feud of the year
Kevin Steen vs El Generico

1er finaliste / 1st runner-up: Soa Amin vs Pat Guénette
2e finaliste / 2nd runner-up: Kevin Steen vs Mathieu St-Jacques
3e finaliste / 3rd runner-up: Les Titans vs Femmes Fatales

Non seulement Kevin Steen vs El Generico fut votée rivalité de l’année au Québec, mais elle le fut aussi à l’échelle mondiale, alors que les prestigieux Wrestling Observer Newsletter Awards l’ont également placé première. Les puristes diront que cette rivalité n’a pas eu lieu au Québec, soit, mais elle impliquait deux Québécois, donc éligible. Guénette et Soa Amin devient donc pour vous la meilleure rivalité s’étant déroulé au Québec. Steen se retrouvait aussi dans une rivalité au Québec avec St-Jacques tandis que les Titans contre les Femmes Fatales, LuFisto en tête, a très bien fonctionné à la NCW. Toujours pour les puristes, votre top 4 se complèterait avec LuFisto vs Kalamity. Il est à noter que Steen vs Generico fut la toute première rivalité de l’année lorsque j’ai instauré ces prix en 2004 et devient par le fait même la 1ère rivalité à gagner à deux reprises.

Not only the feud between Kevin Steen and El Generico was voted feud of the year in Quebec, it was also voted feud of the year on a worldwide basis by the prestigious awards of the Wrestling Observer Newsletter. Purists will say that the feud didn’t happen in Quebec, which is true, but it involved two Quebec wrestlers on the indy secene so it was eligible. For them, the feud between Pat Guénette and Soa Amin is the best that happened in the province. Steen is also involved in another feud with St-Jacques and the top 4 ends with les Titans vs LuFisto and the Femmes Fatales, who was really good at NCW. For those of you purists, the top 4 would be completed by LuFisto vs Kalamity. On a side note, Steen vs Generico was the feud of the year on the very first year I created the Almanac and by doing so, becomes the first feud to win the award twice.

 

Lutteur le plus populaire / Best babyface
El Generico

1er finaliste / 1st runner-up: LuFisto
2e finaliste / 2nd runner-up: Franky the Mobster
3e finaliste / 3rd runner-up: Pat Guénette

Malgré une présence irrégulière sur la scène québécoise, El Generico demeure un lutteur tellement populaire à chaque fois qu’il se présente. De plus, il était le babyface dans sa rivalité avec Steen à la ROH et avait la foule derrière lui. Il s’agit de la 4e fois qu’il remporte ce prix et en ajoutant ses 3 autres top 4, il est sans contredit le lutteur le plus populaire au Québec dans les dernière années. Curieusement, LuFisto a obtenu plus de votes de 1ère place mais a quand même terminée 2e pour une 2e année consécutive. Un habitué du top 4, Franky the Mobster a terminé tout juste derrière LuFisto tandis qu’il s’agit d’un premier top 4 pour Pat Guénette, le lutteur le plus populaire à Valleyfield.

Even though he didn’t wrestle a lot in Quebec, El Generico is always very popular each and everytime he does. In his feud with Steen in ROH, he was the babyface of the feud. It’s the 4th time he’s won this award and if we add his 3 other top 4, he’s without a doubt the most popular wrestler in the province in the past years. Surprinsingly, LuFisto had more 1st place votes than Generico, but finished 2nd overall for a second year in a row. Franky the Mobster finished right after LuFisto and Pat Guénette, the most popular wrestler in Valleyfield, completes the top 4.

 

Lutteur le plus détesté / Best heel
Dru Onyx/Soa Amin

1er finaliste / 1st runner-up: Mathieu St-Jacques
2e finaliste / 2nd runner-up: James Stone
3e finaliste / 3rd runner-up: Anna Minoushka

Je ne sais pas à quel point Dru Onyx, lorsqu’il entraînait Mathieu St-jacques en 2005, se doutait que son élève le talonnerait pour le prix du plus détesté 5 ans plus tard. Un seul point a séparé les deux, le maître étant en avance sur son élève. Curieusement, il s’agit de la première fois qu’Onyx remporte ce prix, lui dont la seule présence dans le top 4 remonte à 2002 et il aura fallu la performance d’Onyx à la ToW et de son alter ego Soa Amin à la MWF pour y réussir. St-Jacques est un heel naturel et je suis persuadé que ce n’est qu’une question de temps avant qu’il l’emporte. Il s’agit d’un 1er top 4 pour Stone et Minoushka, cette dernière étant la 3e femme en 4 ans à être votée parmi les plus détestés.

I don’t know when Dru Onyx trained Mathieu St-Jacques back in 2005 that he thought that five years later, his student would be a close second to him in the best heel award. Only one point seperated the two. It’s the very first time Onyx has won this award, being in the top 4 only one time as well. As Dru Onyx, he was a monster heel for ToW and as his alter ego of Soa Amin, he was the most hated wrestler in Valleyfield. St-Jacques is a natural heel and I’m sure this award will belong to him sooner than later. It is also a first top 4 for Stone and Minoushka, the latter being the 3rd woman in 4 years to be named among the most hated.

 

Recrue de l’année / Rookie of the year
Thomas "The Pipes" Dubois

1er finaliste / 1st runner-up: Paul Rosenberg
2e finaliste / 2nd runner-up: Big Bryan Kevin
3e finaliste / 3rd runner-up: Hanzel

Thomas Dubois a complètement dominé cette catégorie. Il est rare qu’une recrue connaisse autant de succès au Québec. Paul Rosenberg a très bien fait la transition entre gérant et lutteur. Il faut noter qu’avec la 3e position de Big Bryan Kevin, Sylvain Grenier et son école de lutte va avoir entraîné 2 des 3 recrues de l’année en plus d’avoir aidé au développement de Dubois. La NCW a entraîné le 4e en Hanzel.

Thomas Dubois completely dominated this category. A rookie with such success in Quebec is a rare fact. Paul Rosenberg did well going from a manager to a wrestler. With the 3rd position of Big Bryan Kevin, Sylvain Grenier and his wrestling school trained 2 of the first 3 rookies of the year and also helped Dubois. NCW trained Hanzel who finished 4th.

 

Personnalité de l’année / Non-wrestler of the year
Jean-François Kelly

1er finaliste / 1st runner-up: Joey Soprano
2e finaliste / 2nd runner-up: Oz
3e finaliste / 3rd runner-up: Bakais

Pour la première fois depuis sa création en 2006, ce n’est pas un gérant qui remporte le prix de la personnalité de l’année mais bien un annonceur, JF Kelly. Il anime deux des plus grosses promotions au Québec, la ToW et la NCW et on le retrouve à chaque semaine à la télévision pour TNA…me semble que c’est pas pire ! Il s’agit d’un retour pour Joey Soprano lui qui n’avait pas fait le top 4 depuis ses 4 prix consécutifs (incluant gérant de l’année) de 2004 à 2007. Le récipiendaire de l’an dernier, Oz, malgré une campagne publicitaire très réussie, termine 3e tandis que Bakais reprend son statut de meilleur arbitre que lui avait enlevé Dom Fiorito l’an dernier.

For the first time since its creation in 2006, the non-wrestler of the year won’t be awarded to a manager but to announcer JF Kelly. He annonces two of the biggest promotions in ToW and NCW plus he’s on RDS every week for TNA….not bad ! It’s a return in the top 4 for Joey Soprano, who didn’t make the cut since his 4 straight wins (if we include manager of the year) from 2004 to 2007. Last year’s winner, Oz, finished 3rd even though he did a hell of publicity campaign. Referee Bakais finished 4th and takes back his number one position as best referee held by Dom Fiorito last year.

 

Invité de l’année / Import of the year
Tommy Dreamer

1er finaliste / 1st runner-up: Cheerleader Melissa
2e finaliste / 2nd runner-up: Amazing Kong
3e finaliste / 3rd runner-up: Davey Richards

Il est plutôt rare qu’une vedette vienne à deux reprises au Québec durant la même année. C’est tout ce qu’il fallait à Tommy Dreamer pour remporter ce prix. D’autant plus qu’il s’agissait de sa première apparition indy au Québec. Si la NCW fut son baptême, son match à la CRW a causé beaucoup plus d’émoi pour ainsi dire ! Cheerleader Melissa termine dans le top 4 pour une 2e année consécutive, elle qui est une régulière de la NCW Femmes Fatales. La gagnante de 2008, Amazing Kong s’y trouve également, tandis que le solide match qu’a donné Davey Richards à la NSPW lui a valu la 4e position.

It doesn’t happen too often that a superstar comes to Quebec twice in the same year, but that’s all Tommy Dreamer needed to win this award. It was the first time Dreamer came the Quebec indy scene, when he came to NCW in August. His second match in December at CRW was covered much better though! Cheerleader Melissa finished in the top 4 for a second year as she became a regular for NCW Femmes Fatales. The 2008 winner, Amazing Kong, is also a top 4 as well as Davey Richards, who had a very good match for NSPW.

 

Promotion de l’année / Promotion of the year
NCW

1er finaliste / 1st runner-up: NCW Femmes Fatales
2e finaliste / 2nd runner-up: NSPW
3e finaliste / 3rd runner-up: ToW

Pour la 2e année consécutive, la NCW remporte le prix de promotion de l’année, devenant ainsi la seule autre à avoir remporté ce prix à deux reprises, après la IWS. La NCW Femmes Fatales termine 2e. J’entends encore les puristes, cette fois-ci pour dire qu’il s’agit de la même promotion, mais il a été décidé de séparer les deux car le produit de NCW Femmes Fatales est tellement différent et ce, à tous les niveaux. La NCW Femmes Fatales vient donc continuer le succès que la ALF avait connu, elle qui avait fait le top 4 trois années de suite. La NSPW fait son entrée dans le top 4, remplaçant la défunte R2W qui avait fait le top 4 lors des 3 dernières années. Finalement, la ToW termine dans le top 4 pour une 2e année consécutive. Pour les puristes, votre top 4 est complété avec la C*4.

For a second consecutive year, NCW wins this award, becoming the only other promotion with IWS to win it more than once. NCW Femmes Fatales, the NCW female wrestling division, finished 2nd. I’m hearing the purists again saying that it should be the same promotion, but the decision was made because NCW Femmes Fatales is a unique product and deserves to be recognized on its own. NCW Femmes Fatales is continuing in a sense what ALF started a few years ago, as ALF was top 4 the last years of its life. NSPW is in the top 4 for the first time, replacing R2W as the top Quebec City wrestling promotion. R2W was in the top 4 the last 3 years. Finally, ToW finished in the top 4 for a 2nd year in a row. For you purists, your top 4 would be completed by C*4.

 

Prix-Hommage / Editor’s award
Jacques Rougeau Sr

Après avoir fait ses débuts en 1956 sous les ordres de son oncle Eddy Auger, Jacques Rougeau se retira de la lutte pour devenir l’un des maîtres d’hôtel les plus réputés de Montréal. Mais lorsque son frère Johnny prend en charge la promotion de lutte à Montréal en 1964, il revient alors et connaîtra une très belle carrière de 12 ans. Il lutta partout en province, pour la NWF dans la région de Buffalo de même qu’au Japon à quelques reprises. Il remporta le titre reconnu par la Commission Athlétique de Montréal à 7 reprises. Il a fait équipe avec son frère Johnny et aussi avec Gino Brito. Il a eu des batailles épiques avec Abdullah the Butcher, The Sheik, Dick Taylor, Tarzan Tyler et Waldo Von Erich. Dans les années 80, il fit un retour dans l’arène luttant avec ses 3 fils, Jacques, Raymond et Armand. Il avait d’ailleurs été impliqué dans la fameuse rivalité entre les Rougeau et les Garvin. Il fut intronisé au Temple de la Renommée de la lutte au Québec en 2004.

After he made his debut in 1956 while training under the teaching of his uncle Eddy Auger, Jacques Rougeau retired from wrestling to become one of the most famous bouncers in Montreal. But when his brother took on the territory in 1964, he’d be back to have a healthy career of 12 years. He wrestled everywehre in the province, in Buffalo for NWF and a few times in Japan as well. He won the Montreal Athletic Commission heavyweight title a total of 7 times. He tag teamed with his brother Johnny and a lot with Gino Brito. He had many epic battles with the likes of Abdullah the Butcher, The Sheik, Dick Taylor, Tarzan Tyler and Waldo Von Erich. In the 80’s, he made a comeback, wrestling with his 3 sons, Raymond, Jacques and Armand. He was at the time involved in the famous feud between the Rougeaus and the Garvins. He was inducted in the Quebec Wrestling HOF in 2004.

 

< -- Retour à la Page des Prix de l'Année // Return to Quebec Wrestling Awards

 

 

 

Dernières Mises à Jour
Latest Updates

2 Février 2017
February 2nd 2017

Prix 2016 // 2016 Awards
Les prix de l'année au Québec sont arrivés! // The Quebec Wrestling Wards for 2016 are here!

Nouvelles 2016 // 2016 News
Les nouelles de l'année au Québec sont arrivés! // The Quebec Wrestling News of the year are here!

Temple 2016 // 2016 HOF
3 nouveaux membres ajoutés au Temple de la Renommée! // 3 new members added to the Hall of Fame: - Bobby Maganoff, Gilles Poisson & Richard Charland

Publications


À la semaine prochaine, si Dieu le veut ! : L'histoire inédite de la lutte professionnelle au Québec

 


Maurice "Mad Dog" Vachon

 


Accepted
How the First Gay Superstar Changed WWE

 


L'âge d'or de la lutte au Québec III
Golden Age of Quebec Wrestling II
I

 

 

 

 

 

 
  www.lutte.com - Tous droits réservés 2014