Prix de l'année au Québec
Quebec Wrestling Awards

 

2012 Top 50 Lutteurs Indépendants du Québec / 2012 Top 50 Quebec Indy Wrestlers

#1

#2

#3

Kevin Steen

El Generico

LuFisto

4-Stupefied
5-Alex Silva
6-Franky the Mobster
7-Player Uno
8-Dru Onyx
9-Buxx Belmar
10-Mathieu St-Jacques
11-Shane Matthews
12-Surfer Mitch Thompson
13-Handsome JF
14-Kalamity
15-Thomas Dubois
16-Pat Guénette
17-Sexxxy Eddy
18-Chris Cruze
19-Scott Parker

20-Jay Phenomenom
21-Marko Estrada
22-Leon Saver
23-Alextrême
24-Mike Bailey
25-Sylvain Grenier
26-Shayne Hawke
27-Darkko
28-Michael Style
29-Ivan Sullivan
30-Chakal
31-James Stone
32-Simon Martel
33-Giovanni
34-Travis Toxic
35-Michael Von Payton

36-Samson
37-Urban Miles
38-Pitbull Brando
39-Gorgeous Mike
40-Jake Matthews
41-Ryan Rogan
42-Green Phantom
43-Razen
44-Jeremy Prophet
45-Pee Wee
46-Johnny C
47-Lucky Sabiti
48-Twiggy
49-Rocky Stone
50-Billy Gibson

 

Pour la 5e fois en carrière, Kevin Steen remporte le prix du lutteur de l’année au Québec. Il a coiffé au fil d’arrivée El Generico, alors que les deux lutteurs ont eu tous les votes de 1ère et 2e place. En fait, depuis 2007, seuls Steen et Generico ont eu le privilège d’être numéro un et numéro deux de ce classement. Les deux ont encore une fois connus une année formidable. Steen a remporté le championnat de la ROH, de la PWG et de la 2CW tandis que Generico a lutté un peu partout dans le monde, remportant plusieurs titres également. Dans une course très serrée pour la 3e place, LuFisto a devancé Stupefied et Alex Silva. Seulement trois points séparent la 3e de la 5e place.

Il s’agit par le fait même d’un premier top 5 pour Stupefied, qui a connu une année bien occupée en équipe avec Player Uno. À défaut de n’avoir pu lutter plus souvent à la TNA, Alex Silva a continué de faire bonne figure à la OVW, remportant le titre TV pour une 3e fois et remportant les titres par équipes avec Sam Shaw. Il sera intéressant de voir le top 5 l’an prochain avec Generico à NXT et si Silva perce l’alignement de la TNA. Rappelons que seuls les lutteurs performants sur la scène indy sont autorisés à faire partie des prix de l’année. Si la OVW est considérée une promotion indy car un lutteur peut y lutter sans qu’il ait signé un contrat avec la TNA, il en est autrement pour NXT, alors qu’uniquement ceux qui ont signé une entente avec la WWE peuvent y lutter.

For the 5th time in his career, Kevin Steen is the wrestler of the year in the province of Quebec. He beat El Generico at the finish line, since both guys were the only ones receiving 1st place and 2nd place votes. Since 2007, only Steen and Generico had the chance to be voted number one and number two in this ranking. Both of them had a tremendous year, with Steen winning the ROH, 2CW and PWG titles and Generico wrestling all over the world, winning championships as well.

LuFisto beat Stupefied and Alex Silva in a very close race for the 3rd spot. There was only a difference of three points between the 3rd and 5th position. It is the first top 5 for Stupefied, who had quite a year mostly with his partner Player Uno. If he didn’t have the chance to wrestle a lot for TNA, Silva had a strong year with OVW, winning the TV title and the tag titles with Sam Shaw. It will be interesting to see what next year brings with Generico in NXT and if Silva can crack the TNA roster. Let’s not forget that only the wrestlers performing on the indy scene can be voted in. If OVW is considered as such since you don’t need to sign a contract with TNA to wrestle there, NXT is different, as you need a contract with the WWE to go there.

 

2012 Top 10 Lutteuses Indépendantes du Québec / Top 10 Quebec Indy Women 2012

#1

#2

#3

LuFisto

Kalamity

Mercedes Martinez

4- Cheerleader Melissa
5- Portia Perez
6- Sweet Cherrie
7- Angie Skye
8- Dézirée
9- Kira
10- Midianne

LuFisto remporte pour la 10e fois en carrière le prix de lutteuse de l’année, un accomplissement qui sera très difficile à battre. En fait, avec l’année qu’a connue Kalamity, il est à se demander ce qu’il faut faire pour déloger LuFisto. La Soreloise a obtenu d’excellents combats cette année, autant ici qu’aux États-Unis et ses rivalités avec Mercedes Martinez et Simon Martel sont parmi les meilleures de l’année.

Kalamity a pour sa part été championne Internationale de Femmes Fatales toute l’année, en plus d’être devenue une régulière à SHIMMER et de faire ses débuts à la WSU. Mercedes Martinez est une régulière de Femmes Fatales et sa rivalité avec LuFisto est ce qui a marqué son année ici. Notons aussi que Sweet Cherrie a fait ses débuts pour la WSU et pour Sparkle, tandis que Kira et Angie Skye ont elles aussi lutté pour Sparkle, qui est le pre-show de SHIMMER.

LuFisto wins the female wrestler of the year award for the 10th time, something that might never be duplicated. With the strong year Kalamity had, one could ask what needs to be done to actually dethrone LuFisto.  The Sorel-native had strong matches both here and in the US and her strong feuds with Mercedes Martinez and Simon Martel were among the best this year.

Kalamity was Femmes fatales International champion all year long, became a fully regular for SHIMMER and made her debut for WSU. Martinez was a regular for Femmes Fatales and made her mark with her rivalry against LuFisto. Let’s not forget that Sweet Cherrie made her WSU and Sparkle debut while Kira and Angie Skye both made their SHIMMER pre-show debuts as well.

 

Prix de l'Année 2012 - Awards for 2012

 

Équipe de l’année / Tag Team of the year
Super Smash Bros. (Player Uno & Stupefied “Player Dos”)

1er finaliste / 1st runner-up: TDT
2e finaliste / 2nd runner-up: 3.0
3e finaliste / 3rd runner-up: Vague Radioactive

Pour une troisième année consécutive, Player Uno et Stupefied, les Super Smash Bros. remportent le titre d’équipe de l’année. Ils ont connu une année sensationnelle aux États-Unis, étant champions par équipe de la PWG et de la 2CW. Ils ont d’ailleurs été nommés la 6e meilleure équipe de l’année à l’échelle mondiale par le Wrestling Observer Newsletter. Mathieu St-Jacques et Thomas Dubois, TDT, ont été l’équipe la plus solide à l’intérieur des limites du Québec. Pour une 8e fois en 9 ans, 3.0 font partie des meilleures équipes au Québec. Mitch et Toxic en ont impressionné plus d’un cette année et s’ils demeurent en équipe, pourraient être une équipe à surveiller dans les prochaines années.

For a third consecutive year, Player Uno and Stupefied, the Super Smash Bros. are the best team in Quebec. They had a sensational year in the US, winning the PWG and 2CW tag titles. They were even voted the 6th best team in the world by the Wrestling Observer Newsletter. Mathieu St-Jacques and Thomas Dubois, TDT, were the best team within the limits of the province. For the 8th time in the last 9 years, 3.0 are among the best teams in Quebec. Mitch and Toxic impressed a lot of people this year and if they stay together, could very well be on the watch for the next few years.

 

Combat de l’année / Match of the year
El Generico vs Stupefied, 06/10, NSPW

1er finaliste / 1st runner-up: Hailey Hatred vs Cheerleader Melissa, 10/03, NCW Femmes Fatales
2e finaliste / 2nd runner-up: Marko Estrada & Michael Style vs Super Smash Bros., 26/05, NSPW
3e finaliste / 3rd runner-up: Kevin Steen vs Lance Storm, 26/05, NSPW

Aucun match ne s’est réellement démarqué cette année au Québec. Bien malin celui qui aurait pu prédire avec certitude le gagnant. El Generico vs Stupefied est à la base un combat qui ne devait pas avoir lieu. Quand la NSPW a annoncé le retrait de Chavo Guerrero de sa carte, ils ont avisé leur foule qu’ils en auraient pour leur argent avec le remplacement. Et bien effectivement, la foule a eu le match de l’année au Québec devant leurs yeux. Hatred vs Melissa est le premier combat de l’histoire de ces prix n’incluant pas un (ou une) Québécois à se classer. Il fut pour plusieurs personnes l’un des meilleurs matchs de l’année dans la lutte féminine.

No one could have predicted the winner this year, as no match really stood out this year. El Generico vs Stupefied was a match that wasn’t supposed to happen. When NSPW announced that Chavo Guerrero wouldn’t be there, but that the fans would get a quality replacement, they were right as these fans witnessed the match of the year that night. Hatred vs Melissa is the first match not including any Quebecer to be ranked for this award. It was for many indy women’s match of the year in 2012.


 
Rivalité de l’année / Feud of the year
LuFisto vs Mercedes Martinez

1er finaliste / 1st runner-up: 3.0 vs TDT
2e finaliste / 2nd runner-up: LuFisto vs Simon Martel
3e finaliste / 3rd runner-up: Franky the Mobster vs Michael Style

La rivalité entre LuFisto et Mercedes Martinez a traversé les frontières canadiennes alors que les deux lutteuses se sont échangées coups et insultes autant à Femmes Fatales qu’à la WSU. Plus localement, la rivalité qui a mené LuFisto jusqu’au titre de la NSPW défaisant Simon Martel fut très bien montée et malgré ce que certains en disent, a réussi là où plusieurs voyaient un échec. 3.0 vs TDT fut le pain et le beurre de la toute nouvelle Battlewar en 2012.

The feud between LuFisto and Mercedes Martinez crossed the Canadian borders as both wrestlers fought against at Femmes Fatales but also for New Jersey’s WSU. Locally speaking, the road to the NSPW title by LuFisto, who defeated Simon Martel, was very well built and succeeded even if some people didn’t think it would. 3.0 vs TDT was the bread and butter of the newly created Battlewar.   

 

Lutteur le plus populaire / Best babyface
Franky the Mobster

1er finaliste / 1st runner-up: El Generico
2e finaliste / 2nd runner-up: LuFisto
3e finaliste / 3rd runner-up: Pat Guénette

Pour la 2e année consécutive et pour la première fois, les quatre mêmes lutteurs sont de retour aux mêmes positions que l’an dernier. En 2010, les quatres lutteurs étaient également les heureux élus, mais dans un ordre différent. Sans aucun doute les quatres qui obtiennent le même type de réaction peu importe où ils passent.

For the second straight year and for the first time in history, the same four wrestlers from last year are back in the exact same spots. In 2010, it was them again, but in a different order. They are the four individuals who get the same kind of response from the fans wherever they are.

 

Lutteur le plus détesté / Best heel
TDT (Mathieu St-Jacques & Thomas Dubois)

1er finaliste / 1st runner-up: Kevin Steen
2e finaliste / 2nd runner-up: Jay Phenomenom
3e finaliste / 3rd runner-up: Saraya Knight

Après être passé très près en 2010, après avoir remporté le prix l’an dernier, cette fois-ci c’est en équipe avec son partenaire Thomas Dubois que Mathieu St-Jacques domine le classement des plus détestés, alors qu’ils ont lutté un peu partout en province.  Kevin Steen a généré de bonnes réactions que ce soit à la ROH, NSPW ou à C*4. Un exploit pour Saraya Knight alors que sa seule présence à Femmes Fatales 10 lui a valu la position de 3e finaliste, une première. Ça en dit long sur sa performance.

After getting close in 2010, after winning it last year, Mathieu St-Jacques is again voted the best heel in Quebec, this time alongside his partner in crime, Thomas Dubois. The two of them got the same kind of reaction everywhere they wrestled in 2012. Kevin Steen was able to get a very good reaction from the crowd, whether it was at ROH, NSPW or C*4. Saraya Knight was able to secure the 3rd runner-up spot by only doing one show, Femmes Fatales 10, quite the accomplishment and a first in the history of these awards. It says a lot on her performance.

 

Recrue de l’année / Rookie of the year
Dézirée

1er finaliste / 1st runner-up: Nico Marshall
2e finaliste / 2nd runner-up: Booglie
3e finaliste / 3rd runner-up: Jeff Saunders

Dézirée devient la première lutteuse à remporter le titre de recrue de l’année. Elle a connu une excellente année 2012, luttant pour plusieurs promotions, contre des filles, des gars, dans des combats mixtes. Elle a fait sa place à Femmes Fatales et a même lutté dans les Maritimes. Nico Marshall aurait tout aussi bien pu remporter le prix, alors qu’il a connu une très bonne année lui également. Certaines années, il est difficile de trouver une bonne recrue, cette année, les deux auraient mérité de gagner.

Dézirée is the first woman to ever win the rookie of the year award. She had a solid year, working for many promotions, against women, men, in mix tag. She made her way to Femmes Fatales and even wrestled in the Maritimes. Nico Marshall could have won the award as well as he had a very good year too. Certain years, it’s hard to find one good rookie but this year, both of them would’ve deserved the award.

 

Personnalité de l’année / Non-wrestler of the year
Jean-François Kelly

1er finaliste / 1st runner-up: Joey Soprano
2e finaliste / 2nd runner-up: Mlle Rachelle
3e finaliste / 3rd runner-up: Marc Blondin

JF Kelly remporte le prix pour la 3e année consécutive. Il est toujours aussi dominant comme annonceur, travaillant sur les shows de la NCW, Femmes Fatales, ToW ainsi que d’autres shows en région. Joey Soprano continue d’être toujours aussi divertissant et d’être seul dans sa catégorie de gérant/commissaire. Rachelle revient dans le top 4, fort de ses présences à SHIMMER et de son travail à Femmes Fatales et à la CRW. Marc Blondin, pour son travail hebdomadaire sur les ondes de RDS avec TNA Impact, lui permet de ravir la position de 3e finaliste. À noter qu’aucun arbitre ne fut voté dans le top 4 cette année, une première depuis 2006.

JF Kelly wins this award for the 3rd consecutive year. He’s still the best ring announcer in the province, working for NCW, Femmes Fatales, ToW and other shows outside of Montreal. Joey Soprano continues to be entertaining and is alone in his category when it comes to manager/general manager. Rachelle makes a come back in the top 4 due to her work for SHIMMER, Femmes Fatales and CRW. Marc Blondin makes his entrance as the 3rd runner-up for his weekly work as TNA Impact lead announcer on RDS. One should note that no referees were voted in the top 4 this year, the first time since 2006.

 

Invité de l’année / Import of the year
D-Generation X (Billy Gunn & X-Pac)

1er finaliste / 1st runner-up: Lance Storm
2e finaliste / 2nd runner-up: Michael Elgin
3e finaliste / 3rd runner-up: Saraya Knight

D-Generation X sont votés invités de l’année dans ce qui est un choix assez particulier. Ils sont probablement les deux plus gros noms à avoir lutté au Québec en 2012, ont offert une excellente performance, mais jamais ils n’ont eu d’impact, alors que pas même 200 personnes ne sont venus les voir en janvier à la NCW. Lance Storm qui avec son match contre Kevin Steen est l’un des matchs de l’année, et qui a attiré pas moins de 500 personnes à la NSPW a eu un bien plus gros impact. Même Saraya Knight, avec une seule présence a fait plus parler d’elle. Michael Elgin aurait aussi été un meilleur choix car il a lutté plus souvent, dans plus d’une promotion et a obtenu de bons matchs. L’invité de l’année devrait être celui ou celle qui a le plus d’impact sur le territoire et non pas le plus populaire.

D-Generation X are the imports of the year in what is a questionnable choice. They are the most known wrestlers to have come and wrestle in Quebec in 2012, they did a very good job at it, but never had the impact one could’ve wished for. Only 200 people showed up in January at NCW. Lance Storm had one of the best matches this year against Steen and drew 500 fans for NSPW. Therefore he had more impact. Even Saraya Knight with only one presence got more talked about. Michael Elgin would’ve been a better choice as well since he came more often, for various promotions and had good matches. The import of the year should be voted on the individual who had the most impact on the territory instead of being the most popular.

 

Promotion de l’année / Promotion of the year
NSPW

1er finaliste / 1st runner-up: NCW Femmes Fatales
2e finaliste / 2nd runner-up: NCW
3e finaliste / 3rd runner-up: C*4

Pour la 2e année consécutive, la NSPW remporte le prix de promotion de l’année. La promotion dirigée par Steve Boutet n’a pas dérougi en 2012 et a continué sur sa lancée de 2011. Elle a accompli l’exploit d’attirer 500 personnes à un show, une rareté au Québec pour ce genre de galas. Femmes Fatales a elle aussi connu une année charnière, alors que son statut sur l’échiquier féminin nord-américain est plus solide que jamais. La NCW et C*4 ont été régulières toute l’année. Pour les puristes qui considèrent Femmes Fatales et NCW comme une seule promotion ou qui ne considèrent pas C*4, en 5e position on retrouve la toute nouvelle Battlewar, qui aurait facilement remporté le titre de nouvelle promotion de l’année si tel prix existait.

For the second straight year, NSPW is the best promotion in Quebec. The promotion managed by Steve Boutet continued what it began in 2011, as it was able to draw 500 fans, something you don’t see quite often now for that type of shows. Femmes Fatales had another good year as it solidified its status on the North-American women’s indy scene. NCW and C*4 were both very good as well. For those out there who don’t consider C*4 or considered Femmes Fatales and NCW as one promotion, Battlewar finished 5th and would’ve won best new promotion if such award existed.


Prix Édouard-Carpentier / Edouard Carpentier Memorial Award
El Generico

1er finaliste / 1st runner-up: Stupefied
2e finaliste / 2nd runner-up: Surfer Mitch Thompson
3e finaliste / 3rd runner-up: Mike Bailey

Il s’agit des mêmes quatres finalistes, à la différence que Stupefied a devancé Thompson. Il sera intéressant de voir ce prix l’an prochain alors que Generico aura passé la majeure partie de son temps en Floride, lui qui a gagné l’an dernier également.

It’s the same four individuals from last year, only Stupefied and Mitch switched places. It will be interesting to see what next year will bring since Generico, who won it last year as well, will be in Florida all year.

 

Gala de l’année / Show of the year
Golden Opportunity IV (NSPW)

1er finaliste / 1st runner-up: NCW Femmes Fatales VIII (NCW Femmes Fatales)
2e finaliste / 2nd runner-up: Humourmania (NCW)
3e finaliste / 3rd runner-up: Battlewar 6 (Battlewar)

Un show qui comprend deux des quatres meilleurs matches de l’année peut difficilement ne pas remporter le prix de gala de l’année. Lance Storm vs Kevin Steen et Les SSB vs Style/Estrada, en plus des 500 personnes présentes en auront fait le gala gagnant. Humourmania fut un concept rafraichissant, alors que des humoristes de la relève faisaient face à des lutteurs de la NCW. La foule était tout simplement endiablée pour ce gala qui fut l’un des beaux succès de l’année. Belle entrée en matière pour Battlewar.

A show in which two of the best four matches of the year were shown and with a crowd of 500 fans was enough for Golden Opportunity IV to win it. Humourmania was a refreshing concept in which young stand-up comedians wrestled against NCW wrestlers. The crowd was going wild for one of the most successful show of the year. Battlewar also makes a nice debut here.

 

Scripteur de l’année / Best Booker
Stéphane Bruyère

1er finaliste / 1st runner-up: Michael Bisson
2e finaliste / 2nd runner-up: Matthew Lee & James McGee
3e finaliste / 3rd runner-up: André Therrien

Dans la course la plus serrée de tous les prix, Stéphane Bruyère a remporté le prix pour la seconde année consécutive. Son travail avec Femmes Fatales et le support qu’il apporte à la NSPW ont été suffisant pour qu’il obtienne six votes de première place. Il est aussi le seul scripteur à travailler à l’étranger, alors qu’il aide Dave Prazak lors des galas de SHIMMER. Michael Bisson, le scripteur en chef de la NSPW, a terminé avec le même nombre de points, mais trois votes de première place en moins. Matthew Lee et James McGee ont fait de l’excellent boulot afin de permettre à Battlewar d’être considéré comme l’une des meilleures au Québec à sa première année d’existence. André Therrien, à sa première année complète comme scripteur en chef de la NCW a également bien fait.

In the closest race of all awards, Stéphane Bruyère wins it for a second straight year. His work for Femmes Fatales and the support he brought for NSPW was enough for him to get 6 first place votes. Bruyère is also the only one working outside of Quebec, helping Dave Prazak on the SHIMMER events. Michael Bisson, NSPW head booker, finished with the same number of points, but had 3 first place votes, therefore finishing second. Matthew Lee and James McGee did a tremendous job with their newly created Battlewar, establishing the promotion as one of the best in Quebec on its first year. André Therrien did well on his first full year as head booker of NCW.

 

Prix-Hommage / Editor’s award
Raymond Rougeau

Raymond Rougeau fut le premier de la 3e génération de la grande famille Rougeau à faire ses débuts dans la lutte au jeune âge de 16 ans au début des années 70. Après être passé par différents territoires à la fin des années 70, il revient au Québec pour la nouvelle aventure qu’est Lutte Internationale. Avec son frère Jacques, il sera l’un des lutteurs les plus populaires au Québec durant la première moitié de la décennie 80. En 1986, il fait ses débuts avec la WWF, pour laquelle il luttera jusqu’en 1989. Après quoi, il eut une impressionnante carrière de commentateur et d’intervieweur qui l’amena jusqu’au nouveau millénaire. Aujourd’hui, Raymond est l’un des lutteurs les plus connus de l’histoire du Québec.

Raymond Rougeau was the first of the 3rd generation of the great Rougeau family to make his wrestling debut, in the early 70s, at the young age of 16. After having wrestled for different territories at the end of the 70s, he came back to Quebec for the new adventure that was International Wrestling. With his brother Jacques, he would become one of the most popular wrestlers in the province in the first half of the 80s. In 1986, he signed with the WWF, for which he wrestled until 1989. After his retirement, he had an impressive career as interviewer and commentator that lead him to the new millennium. Today, Raymond is one of the most known wrestlers of all Quebec.

 

< -- Retour à la Page des Prix de l'Année // Return to Quebec Wrestling Awards

 

 

 

Dernières Mises à Jour
Latest Updates

2 Février 2017
February 2nd 2017

Prix 2016 // 2016 Awards
Les prix de l'année au Québec sont arrivés! // The Quebec Wrestling Wards for 2016 are here!

Nouvelles 2016 // 2016 News
Les nouelles de l'année au Québec sont arrivés! // The Quebec Wrestling News of the year are here!

Temple 2016 // 2016 HOF
3 nouveaux membres ajoutés au Temple de la Renommée! // 3 new members added to the Hall of Fame: - Bobby Maganoff, Gilles Poisson & Richard Charland

Publications


À la semaine prochaine, si Dieu le veut ! : L'histoire inédite de la lutte professionnelle au Québec

 


Maurice "Mad Dog" Vachon

 


Accepted
How the First Gay Superstar Changed WWE

 


L'âge d'or de la lutte au Québec III
Golden Age of Quebec Wrestling II
I

 

 

 

 

 

 
  www.lutte.com - Tous droits réservés 2014